2007年05月31日

TAUE

Fin mai sonne à peine qu’un appel insistant résonne des rizières.

En effet, il est de tradition dans ma belle-famille nipponne de s’adonner au plantage du riz, travail on ne peut plus noble, autour du 10 juin.
Nous allons en produire pas loin de 5 tonnes cette année. Ce n'est pas une mince affaire.

La terre est exigeante mais elle sait aussi récompenser ceux qui s'en occupent avec amour. C'est un véritable plaisir pour moi de déguster un riz au goût ineffable qui exhale une saveur enchanteresse, sorte de merveille poétique à l’état pur. Peut-être que seuls les corps délicieux qu’offre parfois la gente féminine, et leurs cortèges de sensations infinies pour les sens, se révèlent plus beaux que le torrent de volupté inhérent au plaisir de consommer du riz de Tenri (ville connue pour sa religion dont le riz mériterait de l’éclipser en terme de reconnaissance).

D’une certaine manière, cultiver le riz revient à tutoyer en partie la quintessence de l’esprit japonais dans la mesure où l’on touche là à une forme d’authenticité.
Pour la quatrième fois, je vais avoir l’honneur inestimable de participer activement à la production de l’aliment de base de la cuisine du Soleil Levant.

Bons baisers de l’Empire !


PS
posted by Pierre at 00:42| 奈良 ☁| Comment(0) | TrackBack(0) | Journaux et lettres | このブログの読者になる | 更新情報をチェックする

2007年05月20日

Le couple Mai-Juin et l’Un comme richesse universelle

Mai au Japon, c’est un peu le paradis avant la tempête juin. Monsieur Soleil joue de ses rayons tandis que Madame Température tempère ses ardeurs. Juin s’apparente au déluge, chaque jour déverse son lot de pluie tandis que la moiteur envahit nos corps un peu plus à mesure que le temps s’écoule.

Comme le prescrit le dicton français : “en mai, fais ce qu’il te plaît”. Je ne me gêne pas pour suivre cette recommandation à la lettre. “Un long dimanche de fiançailles” ne m’excite guère, par contre un long dimanche de passion artistique me fait monter au ciel.
Aujourd’hui, je partage donc mes faits et gestes entre la poursuite du montage d’un court-métrage que je réalise et qui s’intitule “Shinjitsu to kibou no shouzouga” (“Portrait de la vérité et de l’espoir”), et l’écriture d’un article de cinéma sous forme d’analyse filmique de “Demonlover” (Olivier Assayas-2001), que je compte faire publier dans un magazine culturel nippon qui se nomme “Transparent”.

Finalement, que retenir de tout cela ?
Vivre ici ou ailleurs, peu importe, tant que nous avons la possibilité de devenir ce que nous sommes, c’est-à-dire de nous accomplir en tant qu’individus uniques et singuliers, loin des moutons qui suivent passivement le troupeau mené par des bergers qui nous gouvernent et qui veulent détruire la plus belle richesse qui soit : la beauté intérieure des êtres humains.


PS
posted by Pierre at 13:51| 奈良 ☁| Comment(0) | TrackBack(0) | Journaux et lettres | このブログの読者になる | 更新情報をチェックする

2007年05月16日

ピエール シルベストリ

Verseau franco-italien au Soleil Levant, et fidèle de sa première capitale, Nara, de février 2003 à avril 2006 et de nouveau depuis mars 2007, plus fasciné par les ninjas que par les samouraïs, tout autant amateur de sushi que de yakitori mais moins passionné par le baseball que par les sumotoris, me voici à travers ces lignes membre de la communauté virtuelle des blogueurs.
Je précise que je n'ai jamais aimé toute idée se réclamant de près ou de loin du communautarisme, c'est donc l'adjectif "virtuelle" qui me sert de bouclier et qui me permet encore de me regarder dans une glace.

Natif de Rouen, cité hexagonale connue pour certains épisodes historiques, mon passage à Paris en tant qu'étudiant en urbanisme m'a propulsé à l'autre bout du monde, dans cette île si proche et si éloignée par bien des aspects : le Japon.
Peut-être qu'un jour, j'éclaircirai le mystère que constitue la raison de mon exil à l'Est, doublement justifié maintenant que Sarkosy va diriger, ou plutôt jouit à l'idée de dominer la France dès la fin de cette semaine.

Pourquoi écrire un blog ?
Tout simplement dans l'espoir d'intéresser quiconque trouvant des proximités évidentes ou secrètes avec mes propos, ainsi que celles et ceux qui ne partagent pas ma vision du monde mais qui peuvent y voir matière à réflexion.


PS
posted by Pierre at 16:03| Comment(0) | TrackBack(0) | Journaux et lettres | このブログの読者になる | 更新情報をチェックする
×

この広告は1年以上新しい記事の投稿がないブログに表示されております。